Notre équipe

Faites affaire avec une équipe qualifiée et professionnelle.

  1. Dr
    Éric Millette, m.v.
    Secteur bovin

    J’ai obtenu mon diplôme de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal en 2013. J'ai aussitôt commencé à travailler dans la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean. Depuis ce jour, je pratique à la Clinique vétérinaire Sagamie dans le secteur des grands animaux.

    Je porte un intérêt particulier à la prévention des maladies, à l’amélioration des pratiques et à la gestion de l’alimentation dans les troupeaux. Pour moi, l’approche préventive est un incontournable dans la régie des élevages.

    Je suis toujours à l'affût des dernières connaissances et je tente d’intégrer les nouvelles technologies à ma pratique afin d’offrir un service hors pair.

  2. Dre
    Nathalie Bédard, m.v.
    Secteur animaux de compagnie

    Originaire des Cantons de l’Est, je suis une Bleuet d'adoption. J'obtiens mon doctorat en médecine vétérinaire en 1998.  Je complète un internat en médecine, chirurgie et boiterie équine en 1999 et j’entreprends ma carrière à la Clinique vétérinaire Chicoutimi. J’y travaille quelques années, puis, pour des raisons familiales, je pratique à la Clinique vétérinaire Demers à Sorel pendant 2 ans.

    En 2004, lors de ma deuxième grossesse, je complète une formation en acupuncture pour les chevaux et les animaux de compagnie. J’effectue un retour au Saguenay en 2008 pour pratiquer à mon compte dans le secteur équin. C'est en 2009 que je me joins à l'équipe de la Clinique vétérinaire Sagamie et deviens associée.

    J'adore travailler à la Clinique, car je suis entourée d'une équipe formidable. Je suis impatiente de faire votre connaissance.

     

     

Notre équipe

Faites affaire avec une équipe qualifiée et profesionnelle

Dernières nouvelles

Les plus récentes actualités sur notre clinique

  1. Photo de publication
    Clinique vétérinaire Sagamie SENCRL à 11:35
    Avr. 30 2017
    GARE AUX PUCES ! Les puces sont les principaux parasites externes des animaux de compagnie. Le cycle commence par un œuf qui éclot et libère une larve. Celle-ci se développe, augmente de taille et passe par 2 mues avant de s’isoler à l’intérieur d’un cocon et de se métamorphoser en puce adulte. Ce processus dure entre 2 et 50 semaines. Seules les puces adultes sont parasitaires. Chaque femelle pond de 10 à 20 œufs par jour, et ce, durant toute sa vie qui peut aller de 7 à 130 jours. Les œufs sont non collants et tombent rapidement de l’hôte. La puce adulte va prendre son premier repas en moins de 30 secondes et doit se nourrir plusieurs fois par jour. Elles peuvent se nourrir de sang de chien, de chat et même d’humain. Elles jouent, de ce fait, un rôle déterminant en tant que transmetteur d’un vaste spectre de maladie comme le ténia, le ver solitaire ou la leucémie. Comment prévenir l’infestation de puces ? Appliquer un produit antipuce pendant les saisons plus propices de transmission soit de mai à octobre. La plupart des produits se donnent une fois par mois par voie orale ou topique. Comment traiter l’infestation de puces ? Traiter les animaux : Il faut traiter tous les animaux de la maison en même temps. Les puces vont mourir au contact de l’insecticide contenu dans le pelage de l’animal ou en prenant un repas, dépendamment du produit utilisé. Laisser les animaux aller dans chaque pièce de la maison pour que les puces sautent sur l’animal (on ne veut pas que les puces se nourrissent sur nous !). Le traitement doit durer au moins 3 à 4 mois et peut même être encore plus long, car lorsque les cocons sont formés, les puces sont très bien protégées des insecticides. Traiter l’environnement : Il faut utiliser un insecticide qui tuera les puces adultes et juvéniles sur les tapis, meubles, planchers, jouets, etc. S’assurer de sortir les animaux de la maison et d’en mettre partout, surtout dans les coins sombres. Passer l’aspirateur partout (avancer les meubles pour passer dessous et derrière).
  2. Photo de publication
    Clinique vétérinaire Sagamie SENCRL à 9:00
    Avr. 30 2017
    GARE AUX PUCES ! Les puces sont les principaux parasites externes des animaux de compagnie. Le cycle commence par un œuf qui éclot et libère une larve. Celle-ci se développe, augmente de taille et passe par 2 mues avant de s’isoler à l’intérieur d’un cocon et de se métamorphoser en puce adulte. Ce processus dure entre 2 et 50 semaines. Seules les puces adultes sont parasitaires. Chaque femelle pond de 10 à 20 œufs par jour, et ce, durant toute sa vie qui peut aller de 7 à 130 jours. Les œufs sont non collants et tombent rapidement de l’hôte. La puce adulte va prendre son premier repas en moins de 30 secondes et doit se nourrir plusieurs fois par jour. Elles peuvent se nourrir de sang de chien, de chat et même d’humain. Elles jouent, de ce fait, un rôle déterminant en tant que transmetteur d’un vaste spectre de maladie comme le ténia, le ver solitaire ou la leucémie. Comment prévenir l’infestation de puces ? Appliquer un produit antipuce pendant les saisons plus propices de transmission soit de mai à octobre. La plupart des produits se donnent une fois par mois par voie orale ou topique. Comment traiter l’infestation de puces ? Traiter les animaux : Il faut traiter tous les animaux de la maison en même temps. Les puces vont mourir au contact de l’insecticide contenu dans le pelage de l’animal ou en prenant un repas, dépendamment du produit utilisé. Laisser les animaux aller dans chaque pièce de la maison pour que les puces sautent sur l’animal (on ne veut pas que les puces se nourrissent sur nous !). Le traitement doit durer au moins 3 à 4 mois et peut même être encore plus long, car lorsque les cocons sont formés, les puces sont très bien protégées des insecticides. Traiter l’environnement : Il faut utiliser un insecticide qui tuera les puces adultes et juvéniles sur les tapis, meubles, planchers, jouets, etc. S’assurer de sortir les animaux de la maison et d’en mettre partout, surtout dans les coins sombres. Passer l’aspirateur partout (avancer les meubles pour passer dessous et derrière).
  3. Photo de publication
    Clinique vétérinaire Sagamie SENCRL à 12:00
    Avr. 28 2017
    Nous vous présentons la médecine vétérinaire spécialisée pour les animaux de compagnie, ainsi que celle des domaines de la faune, des animaux exotiques, des grands animaux et des équins. Vidéos réalisées par l'Ordre des médecins vétérinaires du Québec
  4. Photo de publication
    Clinique vétérinaire Sagamie SENCRL à 17:00
    Avr. 26 2017
    LE NETTOYAGE DES OREILLES DE VOTRE CHIEN Afin de maintenir de belles oreilles saines et de prévenir les infections, le nettoyage régulier est recommandé. La fréquence peut varier selon la race et le mode de vie de votre compagnon. Les chiens aux oreilles tombantes ou très poilues ont généralement besoin d’un nettoyage plus fréquent. Voici les étapes à suivre : 1) remplir le conduit de l’oreille avec du nettoyant auriculaire liquide tout en supportant fermement l’oreille de votre chien (il n’y a aucun risque de perforer le tympan puisque le conduit forme un angle à 90 degrés en forme de L) ; 2) masser la base de l’oreille pendant au moins une minute (un bruit de succion devrait se produire) ; 3) laisser le chien se secouer la tête ; 4) enlever l’excédent de liquide et assécher l’oreille à l’aide d’un mouchoir, essuie-tout, boule de ouate, coton démaquillant ou débarbouillette (le coton-tige est déconseillé) ; 5) récompenser votre chien avec une petite gâterie ou une période de jeu. Si votre médecin vétérinaire a prescrit des gouttes, vous devez attendre environ 15 minutes avant de les appliquer en profondeur dans l’oreille et masser pour bien faire pénétrer le produit. N’hésitez pas à communiquer avec nous pour toute question ou inquiétude.

Dernières nouvelles

Les plus récentes actualités sur notre clinique