Notre équipe

Faites affaire avec une équipe qualifiée et professionnelle.

  1. Claudia Gobeil
    Technicienne en santé animale

    J'ai cette merveilleuse passion des animaux depuis que je suis toute jeune. Malgré un parcours scolaire difficile, je réussis à entrer au cégep de Saint-Félicien et affronte le programme de techniques de santé animale. Mes premières expériences de travail comme stagiaire sont à la Clinique vétérinaire du Nord à Chibougamau et au Zoo sauvage de Saint-Félicien. Je décroche mon DEC en 2013 et fais mon entrée sur le marché du travail à la Clinique vétérinaire du Saguenay. En janvier 2016, je suis engagée à la Clinique vétérinaire Sagamie, ce que j'attendais depuis la fin de mes études. Je suis très fière de faire partie de cette équipe.

    Au plaisir de vous rencontrer avec vos petites bêtes à quatre pattes.

  2. Nadine Dallaire
    Technicienne en santé animale

    Après quelques brefs essais non satisfaisants du côté universitaire, j'ai fini par écouter mon cœur et suivre ma passion: compléter le programme de techniques de santé animale. Diplômée du cégep de Saint-Félicien en 1999, j'ai fait un de mes stages à la Clinique vétérinaire Sagamie. C'était déjà ma clinique, puisqu’à cette époque, mon chien y était soigné par le bon Dr Thivierge.  

    J'ai été embauchée pour de courts remplacements  dès la fin de mes études. J'ai été patiente et j’ai obtenu un poste permanent dans cette clinique que j'affectionne particulièrement pour son côté familial et chaleureux.  Ayant fait un peu de tout au début, je me consacre maintenant à l’anesthésie, à la chirurgie et à la dentisterie. 

    J'ai à cœur le bien-être des animaux et prendre soin d'eux me comble de joie.

Notre équipe

Faites affaire avec une équipe qualifiée et profesionnelle

Dernières nouvelles

Les plus récentes actualités sur notre clinique

  1. Photo de publication
    Clinique vétérinaire Sagamie SENCRL à 16:30
    Août 22 2017
    Saviez-vous que les chats peuvent aussi attraper la toux de chenil ? Voici le sujet de la chronique radio du Dre Bédard cette semaine.
  2. Photo de publication
    Clinique vétérinaire Sagamie SENCRL à 10:15
    Août 22 2017
    ******* AIDEZ-NOUS - PERDU - PARTAGEZ ****** Petit chat retrouvé dans le secteur de Sainte-Monique hier en soirée. Nous recherchons ses propriétaires. L'animal nous a été apporté à la clinique ce matin. Afin d'identifier les propriétaires, nous nous abstenons de communiquer des signes distinctifs de l'animal. Vous croyez que c'est le vôtre ou celui d'un voisin, partagez!!! Communiquez avec Audrey à la réception , au 418 662-6573.
  3. Photo de publication
    Clinique vétérinaire Sagamie SENCRL à 8:30
    Août 20 2017
    CHOISIR LE BON ANIMAL DE COMPAGNIE Partager votre vie avec un compagnon poilu peut être une expérience agréable et bénéfique. Le plaisir de recevoir un accueil chaleureux en arrivant à la maison n’est qu’un exemple de toute la joie qu’un animal peut semer dans la vie d’une personne. Au-delà des avantages, il ne faut pas oublier les responsabilités, les obligations et l’engagement à long terme qui viennent avec l’adoption ou l’achat d’un animal. Puisque tous les membres de la famille seront affectés par la décision, il est important d’en discuter avec eux. Plusieurs aspects doivent être pris en considération avant d'accueillir un animal de compagnie dans votre foyer : • les coûts reliés aux soins nécessaires pour assurer le bien-être de votre nouveau compagnon (nourriture, gâteries, accessoires, jouets, toilettage, soins vétérinaires, vaccins, vermifuges, stérilisation, etc.) ; • l’adaptabilité des animaux qui vivent déjà dans votre foyer (les animaux plus âgés s’adaptent généralement moins bien que les jeunes animaux) ainsi que la compatibilité entre les espèces et le sexe ; • la compatibilité des besoins de l’animal avec votre style de vie et le temps que vous avez à consacrer pour en prendre soin (assurer le bien-être et la sécurité d'un animal demande du temps, en cas d'absence prolongée,il faudra que quelqu'un en prenne soin) ; • l’espérance de vie de l’animal (en moyenne 12 ans pour un chien et 15 ans pour un chat) ; • les problèmes de santé des personnes qui vivront avec l’animal (asthme, allergies, etc.). Chiens, chats, lapins, petits rongeurs, oiseaux, poissons ou reptiles ont tous des particularités inhérentes à leur espèce ou à leur race. En prenant le temps de bien vous informer, vous serez en mesure de choisir un compagnon poilu ou non qui aura une vie heureuse et en santé auprès d’un propriétaire prévenant et dévoué.
  4. Photo de publication
    Clinique vétérinaire Sagamie SENCRL à 16:28
    Août 18 2017
    MÉFIEZ-VOUS DU PARVOVIRUS, IL N’AFFECTE PAS SEULEMENT LES CHIOTS Par un beau samedi soir d’été, notre service d’urgence a été contacté par un propriétaire inquiet de l’état de santé de son chien. Le pauvre Balou, un bel alaskan âgé de 7 ans, était malade depuis maintenant quelques jours et son état se dégradait rapidement. Notre médecin vétérinaire de garde a rapidement diagnostiqué un parvovirus et Balou a été placé en quarantaine (isolement). Notre équipe a ensuite commencé les traitements intensifs pour tenter de lui sauver la vie. Balou a reçu des solutés intraveineux afin de le réhydrater ainsi que différents médicaments pour contrer la douleur, les nausées et les infections. Le parvovirus canin est une maladie contagieuse et souvent mortelle qui affecte régulièrement les jeunes chiens. Ce virus extrêmement contagieux attaque les cellules de l’intestin et les globules blancs, ce qui provoque une gastro-entérite hémorragique. Rapidement, le chien infecté deviendra très malade, faible et déshydraté. Il souffrira de maux de ventre, forte fièvre, nausées, vomissements et de diarrhée sévère contenant probablement du sang. Balou a fort probablement été contaminé par les excréments ou les vomissements d’un chiot infecté. Le virus est très résistant et peut survivre dans l’environnement pendant des mois. Après une hospitalisation de 4 jours, Balou est tiré d'affaire et se porte bien. La vaccination constitue la meilleure façon de protéger votre compagnon poilu de cette infection potentiellement mortelle. Faites-le vacciner le plus tôt possible, dès l’âge de 8 semaines. Ensuite, assurez-vous de bien suivre le protocole de vaccination de rappel. En plus de mettre en danger la vie de votre cher compagnon inutilement, le traitement du parvovirus en urgence vous coûtera environ 15 fois plus cher que la vaccination. C’est avec plaisir que notre équipe vous donnera de plus amples informations à ce sujet.

Dernières nouvelles

Les plus récentes actualités sur notre clinique